toute l'actualité de l'assurance, de la finance, et de l'entreprise

Y a-t-il des risques à investir dans des bitcoins ?

investir bitcoin
Sommaire

Au centre de l'attention depuis plusieurs années, la cryptomonnaie, notamment le bitcoin, a connu beaucoup d'aléas depuis sa première apparition en 2009.

Effectivement, le bitcoin était la toute première cryptomonnaie à avoir vu le jour. Elle a révolutionné le monde des finances et a réussi à dominer plus de 50 % du marché depuis sa naissance, et ce, malgré les forts concurrents qui ont fait leur apparition. Satoshi Nakamoto a décidé de mettre fin à la dominance des banques et des gouvernements en proposant une monnaie dématérialisée et complètement gérée par les utilisateurs. Alors, est-ce pour autant une bonne idée de faire des placements dans le bitcoin ? Qu'est-ce qu'une blockchain et comment fonctionne-t-elle ? On mène l'enquête !

Qu'est-ce que le bitcoin ?

Vous avez certainement déjà entendu parler du bitcoin. Il est absolument partout ! Cette monnaie digitale qui a fait une entrée timide dans le monde des finances, domine aujourd'hui la scène.

le bitcoin

On la considère comme un moyen de paiement sécurisé et fiable et qui nous met à l'abri des hackers et qui met nos données personnelles et bancaires en sécurité, puisque son utilisation est complètement anonyme. Mais de quoi parle-t-on au juste ? Bien évidemment, avant de chercher à savoir si c'est une bonne idée d'y investir ou pas, venons tout d'abord comprendre son fonctionnement. Pour cela, remontons un peu dans le temps et plus précisément en 2008 avec la crise économique. 

A lire aussi :  Faut-il investir dans la cryptomonnaie ?

Janvier 2021 a été marqué par un pic historique du cours du bitcoin. Mais au moment de sa naissance, le BTC était loin d'être un produit d'une grande valeur ! La crise de 2008 a vraiment marqué un certain Satoshi Nakamoto qui en avait marre de voir les banques, les institutions et les gouvernements contrôler le domaine de l'argent. C'est de là qu'il a eu l'idée de mettre en place une monnaie décentralisée et basée sur une blockchain. 

Décentralisée, transparente et complètement anonyme, la blockchain était justement le début des cryptos. Son but est de libérer l'argent des particuliers du contrôle des banques. 

Le bitcoin est certes une véritable monnaie, mais elle a tout de même beaucoup de différences avec l'argent réel, notamment : 

  • Le bitcoin est limité ; 
  • La création du bitcoin est un processus très lent, dit le halving 
  • Le bitcoin ne dépend d'aucun gouvernement, ni état, donc, il peut être utilisé dans le monde entier.

Est-ce que le bitcoin est une monnaie réelle ?

Le bitcoin n'a pas de support physique, il suit simplement une copie informatique et fonctionne uniquement en ligne. Ce réseau en P2P permet de faire des transactions cryptées et intraçables. 

Contrairement à l'euro et le dollar (ou tout autre monnaie fiduciaire), les commerçants ne sont pas obligés d'accepter le paiement par bitcoin. En d'autres termes, vous pouvez tomber sur un établissement ou un commerçant qui n'accepte pas les paiements par cryptomonnaies. 

A lire aussi :  Quel est l'avenir de la cryptomonnaie dans le monde ?

L'euro est encadré par des banques centrales (système centralisé), contrairement au BTC qui suit un système décentralisé.

Investir dans le Bitcoin, est-ce dangereux ?

Revenons maintenant à notre question de départ : est-il dangereux d'investir dans le bitcoin ? En fait, le bitcoin est, comme toutes les autres monnaies cryptographiques, très volatile. C'est là où se situe son premier risque.
Par exemple, en novembre 2020, sa valeur était de 19 161 dollars. Quelques mois plus tard et plus précisément en mars, elle descendait sous la barre des  5 000 dollars !

De plus, l'absence de régulation par rapport à cette monnaie cryptographique rend les choses un peu plus compliquées, surtout qu'il n'y a aucun institut qui contrôle cette activité. 

On est loin de parler d'une arnaque, car l'investissement dans le bitcoin a déjà fait plus d'un heureux, mais il faut tout de même être plus prudent, surtout si vous passez par des intermédiaires comme les brokers en ligne. Ces derniers doivent toujours être enregistrés auprès de l'AMF (Autorité des marchés financiers).